Comment assembler son ordinateur pour Linux

1/ Pour commencer, Linux est un système libre et gratuit et il n’est pas possible ou vraiment rare de pouvoir acheter un ordinateur en magasin avec Linux pré-installé. Ce système a de gros avantages par rapport aux autres, il n’a pas besoin d’antivirus, son développement le protège des attaques, il est libre de droit, c’est à dire qu’il n’appartient pas à une entreprise (et ça fait une grosse différence), l’interface graphique est facilement personnalisable (contrairement à Windows et OS X), il est gratuit ! Bien sur il a des points faibles, il n’est pas compatible avec toutes les applications que l’on peut trouver sur Windows et OS X.

Il existe quelques boutiques sur Internet permettant d’acheter des ordinateurs portables et fixes, neuf ou d’occasion, mais ce qui nous intéresse dans cet article, c’est de choisir son propre matériel compatible Linux.

Vous avez envie d’assembler votre propre ordinateur pour utiliser Linux ? Suivez le manchot (mascotte appelé Tux pour Linux) !

2/ Pour découvrir Linux ou plus largement l’informatique, il existe un projet s’appelant « Raspberry Pi », cet ordinateur de la taille d’une carte de crédit a déjà dépassé les 12,5 millions de vente en mars 2017.

Pour moins de 70 euros, clé en main, il est possible de connecter cet ordinateur à un écran hdmi, voir le distributeur français « Kubii.fr ». Le modèle le plus récent et le plus puissant est le Raspberry Pi 3+.

Il existe plusieurs systèmes Linux pour ce projet dont un système Windows développeur ! Je vous conseille « Raspbian », système Linux tiré du système Debian, l’un des systèmes les plus utilisé au monde aujourd’hui. Pour le télécharger et l’installer, vous trouverez toutes les explications sur le site raspbian-france.fr.

3/ Pour ceux qui voudraient un ordinateur sur mesure et plus puissant qu’un Raspberry Pi, il faut savoir qu’actuellement, il n’existe pas officiellement d’ordinateur conçu pour Linux !

Tout l’informatique appelé « grand public », acheté en magasin, est soumis à des accords entre les plus grands fabricants comme : Intel, AMD, Nvidia, Asus, Gigabyte, et Microsoft Windows qui fournit le système d’exploitation afin de pouvoir utiliser l’ordinateur. Sur le marché de l’ordinateur personnel la répartition est la suivante, environ 76 % pour Windows et un peu plus de 3 % pour Linux, environ 13 % Mac Os x et 7,7 % autres.

Voir l’article sur Linux fait tout fonctionner.

Le matériel récent ne fonctionne pas toujours très bien avec Linux. Les développeurs du monde libre n’ont pas forcement accès aux nouvelles architectures, les fabricants ne souhaitent pas communiquer sur le fonctionnement du matériel et passent des accords exclusifs avec Microsoft.

Les développeurs doivent écrire du code informatique spécifique à Linux (pilotes libres) pour que votre carte mère, carte graphique ou votre carte réseau soit détectée et fonctionne correctement (contrairement aux pilotes commerciaux pour Windows). Heureusement la communauté Linux est mondiale et grandit très vite, d’ailleurs de nombreuses entreprises participent au développement de ce système appelé, « noyau Linux ».

Afin d’avoir la meilleure compatibilité possible avec Linux, il est conseillé de ne pas choisir du matériel qui vient de paraître. Il est possible de faire des recherches sur Internet pour s’assurer de la bonne compatibilité avec le manchot Tux. InforMathieu informaticien à Agen (47) peut vous aider et vous conseiller.

4/ Une fois le matériel choisit il s’assemble comme tout autre ordinateur, vous pouvez retrouver les étapes pas à pas sur Internet.

Linux consomme en général moins de ressources que Windows, CPU, Ram, espace disque. C’est à dire qu’il est possible d’utiliser un ordinateur qui après ses 6 ans passés avec Windows, commence à s’essouffler. Au lieu de racheter un ordinateur avec Windows, vous pourrez continuer à utiliser votre ordinateur en installant Linux dessus (par exemple, Linux « Xubuntu »).

5/ Vous pouvez maintenant choisir entre de multiples versions de Linux, on parle de « distribution ». Pour débuter avec une distribution la plus utilisée, une des plus facile et documentée, « Ubuntu », http://doc.ubuntu-fr.org/.

Pour ceux qui ont peur de perdre leurs habitudes avec Windows, il existe “Zorin OS”, “Chalet OS”, “Kubuntu” ou encore “Linux Mint”.

Pour ceux qui ont peur de perdre leurs habitudes avec Mac OS X, il existe “Elementary OS”, “Deepin Linux”, “BackSlash Linux”, “Gmac Linux”.

Pour plus d’informations vous pouvez contacter InforMathieu