Promouvoir les logiciels libres

Vous sentez-vous libre de faire ce que vous voulez sur votre ordinateur ?

Les logiciels libres c’est quoi ?
Vous avez peut être déjà entendu parlé de “Linux” “Ubuntu” “Firefox” “LibreOffice” “VLC” ?

Si vous avez déjà utilisé un de ces logiciels, vous avez donc déjà utilisé un logiciel libre !

Contrairement à “Microsoft Windows” “Skype” “Apple Mac” “Google chrome” “Adobe” qui sont appelés des logiciels propriétaires.

Définition d’un logiciel libre
Un logiciel libre est un logiciel qui est distribué selon une licence libre. Précisément, ce sont les licences libres qui définissent les logiciels comme tels. Plus concrètement et de manière un peu simplifiée, cela se matérialise par le fait qu’un logiciel libre est un logiciel qui peut être utilisé, modifié et redistribué sans restriction par la personne à qui il a été distribué. Un tel logiciel est ainsi susceptible d’être soumis à étude, critique et correction. Cette caractéristique confère aux logiciels libres une certaine fiabilité et réactivité.

Définition d’un logiciel propriétaire
Un logiciel propriétaire est écrit, la plupart du temps, par une entreprise. On ne connaît pas sa recette car elle reste la propriété de l’entreprise. Souvent, il est disponible sous une licence d’utilisation assez restrictive. Par exemple, si vous achetez un ordinateur fourni avec Microsoft Windows, vous n’aurez le droit de l’utiliser uniquement sur cet ordinateur. Si vous décidez de mettre à jour un ancien ordinateur avec votre nouveau Windows, vous serez donc contraint d’acheter une nouvelle licence. Ces licences restrictives placent les utilisateurs dans un état de division. Ceux qui les violent en faisant des copies pour ses amis sont appelés “pirates”.
Du fait que ces entreprises gardent leurs secrets de fabrication, les développeurs et les utilisateurs (nous) sont également divisés. Les développeurs ont le pouvoir de faire leurs logiciels comme ils le veulent, et les utilisateurs n’ont comme seul choix d’accepter ou de refuser ces logiciels. Non seulement vous n’aurez jamais le droit de les modifier, mais vous ne pourrez même pas étudier leur fonctionnement. Si un logiciel plante, vous êtes obligés d’attendre que l’entreprise ait corrigé le bug, en espérant qu’elle le fasse rapidement et qu’elle ne fera pas payer cette correction.

Les logiciels libres sont, de plus, en général gratuit ! Tandis que les logiciels propriétaires, sont plus souvent payants.

La liberté n’a pas de prix, c’est pourquoi je promeus et je me suis spécialisé dans l’installation, l’utilisation, la formation du logiciel libre depuis des années.

Vous souhaitez avoir plus d’informations ?

Contactez InforMathieu